Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Rencontre- Débat du CIPA : L’inconnu, l’étranger, l’étrangéité

novembre 18 @ 9 h 00 min - 18 h 00 min

Les rencontres-débats du CIPA: L’inconnu, l’étranger, l’étrangéité

Argument: 

« Nombreux ont été les récits et les métaphores sur l’inconnu, du voyage à l’exil, de la terra incognita à la découverte des hommes nouveaux. Dans les sociétés modernes, cette invitation romantique au voyage, au pays rêvé, à l’au-delà, a décrit l’inconnu par les sens et en a élaboré un mythe alors chargé d’espoirs. Aujourd’hui quels modes de rapport l’individu entretient-il avec les figures de l’inconnu et de l’étranger ? Est-il plus confronté à leurs aspects négatifs, racisme et sexisme ? Le monde serait-il en panne d’idéaux et de sociabilité ? Les individualités refuseraient-elles de penser l’inconnu et l’étranger en soi-même ?

Les démocraties sont en crise, confrontées à l’importante poussée d’un capitalisme globalisé auquel s’ajoutent la xénophobie, le racisme, le chômage de masse, la défiance générale pour les garants politique de la Cité, la haine, et toutes sortes d’exclusions mortifères. A cette crise du capitalisme s’adjoignent pour d’autres pays, parfois en guerre, des violences d’État et politiques, des violences économiques et parfois des dérèglements climatiques. Ces diverses violences engendrent un flux de réfugiés qui ne cesse d’augmenter. La crise des démocraties occidentales rencontre la crise de l’immigration où les déplacements forcés de masse se font dans l’urgence se déployant dans toutes les directions et probablement plus particulièrement en Europe. Cette dernière est amenée à se poser la douloureuse question de l’immigration pas uniquement sur un plan géopolitique, mais elle est au cœur même des démocraties et des débats citoyens.

Ces débats ouvrent à des moments de réflexion mettant en mouvement une intelligence collective et sensible faisant émerger un monde d’une diversité universaliste, celle du cosmopolitisme humaniste de Montaigne, de l’universalisme moderne plus radical de Kant et, plus près de nous, celle de Ernst Cassirer, qui, allant du particulier au général, entretient l’esprit de la généralité. En revanche, les Etats nations sur un modèle souverainiste pourraient être alors tentées de se refermer sur eux-mêmes avec les risques de prégnance de nationalisme et de communautarisme.

Dans notre modernité et notre lutte contre les excès globaux, le politique et le social apportent certaines réponses à la question de l’étranger. Or à travers ces phénomènes migratoires, il ne s’agit pas uniquement de penser et de réfléchir sur les déplacements d’une multitude d’individus mais aussi de s’ouvrir à leurs individualités et à leurs récits singuliers qui se lient au corps et à la parole. S’ouvrir à l’individualité à partir du social, c’est aussi reconnaître la singularité du sujet, qui contient en elle-même des éléments du social

Face à ces grandes ruptures sociales qui ont des effets considérables sur la vie psychique des sujets et sur les modes de rapports aux figures de l’étranger, nous envisageons ces crises, ces ruptures et leurs transformations, en nous appuyant sur la psychanalyse, l’anthropologie, la sociologie et la philosophie. »

Pour lire la suite de l’argument sur le site du CIPA

 

Pour accéder à la plaquette et au programme de la journée

 

Pour connaître les prix et s’inscrire

Détails

Date :
novembre 18
Heure :
9 h 00 min - 18 h 00 min
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
, , ,
Site Web :
http://www.cipa-association.org/wp-content/uploads/2017/05/CIPA_RD_2017-1.pdf

Organisateur

CIPA

Lieu

FIAP
30 rue Cabanis
Paris, 75014 France
+ Google Map