#Work


Après les psys sur le tard😉 (en deux parties), 3 personnes qui ont radicalement changé de profession témoignent de leur itinéraire! 💬

Nicolas

Du commerce à l’audiovisuel



S’interroger🤔

Après douze années très formatrices passées en tant qu’animateur commercial, je souhaitais renouer avec mon expertise d’origine et la passion qui ne m’a jamais quitté : l’audiovisuel.


Oser🐤

J’avais endossé les rôles de scénariste et producteur-réalisateur dans un cadre associatif pendant près de dix ans. J’avais envie d’être indépendant professionnellement et de créer une structure référente et évolutive.


Expérimenter🤗

En 2018, création de Tease. Il a fallu faire preuve de patience et de pugnacité, la création d’une entreprise requière un temps considérable entre la production du business plan, la recherche de financements et de garanties, surtout lorsque ces démarches tombent pendant les grandes vacances.


Se réinventer 🦅

Aujourd’hui nous sommes prêts mon associé et moi, avec une véritable société, on s’attelle maintenant à remplir le carnet de commandes. Même si la pression des enjeux financiers est réelle, je vis avec bonheur cette aventure comme le challenge professionnel le plus intéressant de ma vie.


S’inspirer du passé♻️

L’expérience acquise pendant douze ans auprès de clients protéiformes a préparé le terrain. Elle joue un rôle essentiel sur la relation client, et la manière de les aborder, de les traiter. Le fait d’avoir évolué dans une structure cadrée et hiérarchisée a aussi été important d’un point de vue organisationnel et en termes de management.


Apprendre sur soi😮

Mon nouveau métier de producteur-réalisateur, qui repose essentiellement sur du réseau, m’a imposé d’aller « frapper aux portes ». Chose que j’ai toujours détesté faire. Seulement le faire au nom de ma société, pour un projet auquel je crois, m’a grandement facilité la tâche. Maintenant démarcher, solliciter, être en constante écoute de besoins potentiels, réagir, être force de proposition, relancer sont autant de procédés avec lesquels je suis de plus en plus familier.


Mes conseils👍

Interroger sa volonté et sa motivation personnelle car longue est la route avant de vivre de sa passion, mais aussi se couvrir au maximum (organismes de prêts, garanties bancaires et fonds de roulement). Mon 2ème conseil, je vous le donne dans cette vidéo 😉


Frédéric

Du nettoyage au social


S’interroger🤔

Je viens d’une famille ouvrière, l’école n’avait ni sa place et ni aucune importance. On m’a changé 3 fois d’école pour troubles du comportement et des apprentissages : aucune chance, j’étais le fils de l’alcoolique et de « la cas soc » on n’allait pas faire de moi une flèche. Je me suis accroché jusqu’en 3ème, j’ai décroché en seconde BEP, j’avais 17ans.


Oser🐤

Six ans après avoir arrêté l’école, je suis homme de ménage. Le lundi 15 juillet 2002, en allant travailler comme tous les matins, au lieu de tourner à gauche je suis allé à droite, en direction de l’université Paul Verlaine de Metz. J’y suis allé à l’instinct, pour savoir comment faire pour passer le bac, on me présente le DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires).


Expérimenter🤗

En 2003 je suis en formation de DAEU, mais aussi au GRETA en cours du soir pour apprendre à lire, à écrire, apprendre ma langue avec des étrangers. En 2004 je passe ce DAEU et durant l’été je vais à l’ANPE (Pôle emploi actuel) où on m’inscrit à un stage. À la suite de quoi le formateur me dit « Vous savez, je vous vois réussir, vous viendrez me revoir et vous me remercierez. Ne cherchez pas de travail. Allez à la FAC et inscrivez-vous en sociologie, c’est pour vous ça. ». Je n’oublierai jamais. J’ai obtenu ma licence de sociologie avec mention en 2006 et mon concours d’entrée pour l’IRTS de Metz avec 17/20. Ensuite, j’ai passé le concours de la fonction publique, je suis arrivé 1er.


Se réinventer 🦅

Aujourd’hui depuis 2009 je suis éducateur spécialisé. J’exerce ma profession pour la mairie de Paris, dans un foyer d’accueil avec des enfants. J’aime ce que je fais. Je ne saurais pas faire autre chose sauf peut-être de la photographie car c’est une passion.


S’inspirer du passé♻️

Peut-être que ce sont mes relations qui m’ont sauvées la vie ! Au collège, j’avais des professeurs qui croyaient en moi. Plus tard, mes amis étaient médecins, avocats, patrons, cadres, beaucoup d’artistes, des personnalités connues. Je voulais être comme eux, je voulais avoir de la classe, je voulais accéder au savoir.


Apprendre sur soi😮

Mon changement de vie a eu un prix. En grimpant sur cette échelle sociale, en devenant comme le dit Bourdieu « transfuge », je devais accepter de perdre ma famille. Ça je ne l’avais pas imaginé. Mais il fallait se rendre à cette triste évidence, eux et moi n’appartenions plus au même monde. Nous ne parlions plus le même langage, à leurs yeux, je suis devenu le « bourgeois ».


Mes conseils👍

  1. Aller en cours du soir au GRETA !
  2. Ne pas s’avouer vaincu. Je n’ai pas eu mon Brevet des collèges, ni le bac, je n’en ai pas fait une défaite. Non, je savais que le jour viendrait où de toute façon, tout ça serait rattrapé. Ce n’était qu’une question de temps.
  3. Ne pas regretter non plus. La vie que je mène aujourd’hui ressemble à celle que j’avais en tête quand je me faisais humilier, quand les profs me mettaient au fond de la classe… Je rêvais de cette vie-là !

Céline

Du social à l’administratif


S’interroger🤔

Je travaillais dans un établissement socioéducatif pour enfants depuis une dizaine d’années. Mère de 3 enfants j’avais la désagréable sensation de rater tous les moments de leur quotidien. De plus, depuis ma maternité, je ne me sentais plus en phase avec mon travail.


Oser🐤

Le déclic a eu lieu le jour où mon frère, gérant d’une société de nettoyage, m’a dit qu’il aurait besoin de quelqu’un pour le soulager sur la partie administrative de la société. Ça a été une vraie opportunité sur laquelle j’ai immédiatement sautée sans trop y réfléchir.


Expérimenter🤗

J’ai décidé, par sécurité, de me mettre en disponibilité pendant 1 an et en novembre 2009, j’ai donc quitté sans regret mon poste et mes horaires coupés. D’une « maman-femme-pointillée », je devenais une maman-femme présente au quotidien et dans les moments charnières de notre famille. En parallèle, j’apprenais sur le tas mon nouveau métier. Je me suis rapidement sentie plus apaisée, aussi bien professionnellement que personnellement.


Se réinventer🦅

Presque 10 ans plus tard, mon poste a évolué d’assistante à responsable administrative et RH. En termes d’épanouissement personnel, je me sens très différente d’il y a 10 ans. Je me plais à croire que ce que j’ai mis en place, en l’occurrence ce changement de situation professionnelle, m’a permis d’en arriver là aujourd’hui.


S’inspirer du passé♻️

Avoir travaillé dans le social m’a permis d’apprendre sur la nature humaine et la complexité de ses relations. Sur le poste que j’occupe actuellement, ce que j’ai tiré de mon expérience passée, c’est le fait d’avoir un contact facile avec les autres, d’être empathique mais juste.


Apprendre sur soi😮

Dans le social, je n’avais pas tellement confiance en moi car j’ai souvent eu à faire à des personnes avides de pouvoir et de reconnaissance, et ce, au détriment des autres. Aujourd’hui, j’ai appris à me faire confiance et je me sens légitime et à ma place.


Mon conseil👍

Prendre le temps de s’écouter et de faire le pas si on ne se sent pas épanoui. Je n’ai pas fait d’études et pourtant depuis 20 ans, j’ai toujours eu la chance de faire les bonnes rencontres (ou de les provoquer ?) et de travailler sur des postes qui m’ont toujours passionnée.


📋 Pour vous lancer dans une reconversion professionnelle 😉


Et vous, vous en êtes où ?

Changer de carrière commence par une démarche d’analyse personnelle et d’après la sociologue et maître de conférences à l’université de Lille 3, Catherine Négroni, ce cheminement se déroule en 5 étapes :

  1. Reconnaître que notre emploi ne nous correspond plus
  2. Se désengager de son travail actuel
  3. Réfléchir sur les possibles, c’est-à-dire poursuivre ou renoncer à changer
  4. Bifurquer, autrement dit, acter sa décision de changer
  5. Se réengager vers et dans sa nouvelle carrière

Une envie d’aller encore plus loin dans votre réflexion !?


Pascale Chapaux-Morelli, psychologue, vous invite dans son ouvrage: Osons la libre attitude (2012) à vous extraire des obligations sociales (pressions de l’employeur, famille, entourage). A partir d’apports issue de la sociologie, la philosophie et la psychologie, l’auteure propose d’interroger nos modes fonctionnement pour se libérer des carcans et être acteur de sa vie.




Se reconvertir professionnellement sans avoir eu le bac, avec le DAEU c’est possible ! 😊

Grâce à ce diplôme Frédéric a pu engager et mener à bien sa reconversion. Véritable opportunité pour ceux qui ont quitté le système scolaire tôt, il accorde les mêmes droits qu’un bac. Il permet ainsi de poursuivre des études supérieures ou de passer des concours exigeant le niveau bac. Aujourd’hui, la plupart des universités proposent un DAEU à distance, soit directement, soit par le biais du CNED, ou de plateformes comme Pegasus ou Sonate.


Dans le prochain volet de l’article, vous découvrirez le témoignage de personnes qui se sont réinventer en changeant de pays ! 🌍